En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Langue
 
 

Blog - Langue


Nombre de membres 8 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Langue

-cant ou -quant  -  par JulienConstant

Orthographe 

Dans la série : "les fautes d'orthographe banales diffusées et répandues par les autoroutes de la désinformation."

Les compteurs communicants espionnent en communiquant nos données.

Les fabricants de chaussures gagnent leur vie en fabriquant des chaussures. 

Les gaz suffocants tuent en suffoquant leurs victimes.

Les arguments convaincants se valident en convainquant l'interlocuteur...

Une attitude provocante ne laisse pas indifférent, provoquant des réactions très contrastées.


- cant  adjectif qualificatif verbal

- quant  verbe communiquer au mode indicatif et au temps présent.


Mais l'Académie française évoque raisonnablement "La part du hasard et de l'arbitraire."

Cependant on trouvera toujours (hélas ?) des plumes reconnues pour oublier ou ignorer cette régularité simple, ce qui n'aide pas à la clarté d la langue, et surtout qui fait plaisir aux paresseux qui voient là une bonne raison de se laisser porter par les courants mauvais... : http://www.cnrtl.fr/definition/provoquant

REMARQUE. 1.

Provoquant, -ante, part. prés. en empl. adj.Synon. de provocant.
a)  provocant
- Il y avait quelque chose de provoquant dans son visage bourru, dans sa voix violente, dans ses éclats de rire qui nous paraissaient parfois un peu fous (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 44).
- Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Une mode d'aventure et de liberté, errante et bénie, qui attrape le neuf, le piquant, le provoquant (Goncourt, Art XVIIIes.,1880, p.3).
b)  provocant
- Puis vers la gauche, une boutique de produits d'Espagne où trône un énorme melon ovale, d'un jaune clair, provoquant, détonnant (Arnoux, Rêv. policier amat.,1945, p. 180).
c) provocant
- Rire, sourire provoquant ; pose provoquante; attraits, yeux provoquants.Elle avait les langueurs des filles de la Gaule (...) Sous l'habit provoquant d'un jeune cavalier (Banville, Odes funamb.,1859, p. 84).Elle lui coula un regard si naïvement provoquant qu'il fut déconcerté (Beauvoir, Mandarins,1954p. 53).V. amateur ex. 25.
d) - provocant C.Le fait est spontané, non combinatoire, et l'accent est un obstacle au lieu d'être la cause provoquante (Sauss.1916, p. 201).

Lire la suite... Lire la suite

Orthographe 

Dans la série : "les fautes d'orthographe banales diffusées et répandues par les autoroutes de la désinformation."

Les compteurs communicants espionnent en communiquant nos données.

Les fabricants de chaussures gagnent leur vie en fabriquant des chaussures. 

Les gaz suffocants tuent en suffoquant leurs victimes.

Les arguments convaincants se valident en convainquant l'interlocuteur...

Une attitude provocante ne laisse pas indifférent, provoquant des réactions très contrastées.


- cant  adjectif qualificatif verbal

- quant  verbe communiquer au mode indicatif et au temps présent.


Mais l'Académie française évoque raisonnablement "La part du hasard et de l'arbitraire."

Cependant on trouvera toujours (hélas ?) des plumes reconnues pour oublier ou ignorer cette régularité simple, ce qui n'aide pas à la clarté d la langue, et surtout qui fait plaisir aux paresseux qui voient là une bonne raison de se laisser porter par les courants mauvais... : http://www.cnrtl.fr/definition/provoquant

REMARQUE. 1.

Provoquant, -ante, part. prés. en empl. adj.Synon. de provocant.
a)  provocant
- Il y avait quelque chose de provoquant dans son visage bourru, dans sa voix violente, dans ses éclats de rire qui nous paraissaient parfois un peu fous (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 44).
- Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Une mode d'aventure et de liberté, errante et bénie, qui attrape le neuf, le piquant, le provoquant (Goncourt, Art XVIIIes.,1880, p.3).
b)  provocant
- Puis vers la gauche, une boutique de produits d'Espagne où trône un énorme melon ovale, d'un jaune clair, provoquant, détonnant (Arnoux, Rêv. policier amat.,1945, p. 180).
c) provocant
- Rire, sourire provoquant ; pose provoquante; attraits, yeux provoquants.Elle avait les langueurs des filles de la Gaule (...) Sous l'habit provoquant d'un jeune cavalier (Banville, Odes funamb.,1859, p. 84).Elle lui coula un regard si naïvement provoquant qu'il fut déconcerté (Beauvoir, Mandarins,1954p. 53).V. amateur ex. 25.
d) - provocant C.Le fait est spontané, non combinatoire, et l'accent est un obstacle au lieu d'être la cause provoquante (Sauss.1916, p. 201).

Fermer Fermer

Publié le 10/09/2018 15:02   | Tous les billets | Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Langue
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Nous contacter

Connexion & Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  44336 visiteurs
  3 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 8 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  

Webmaster - Infos

Nouvelles des Amis