En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Réussir à
 
 

Réussir à

Réussir à

Où il est question des prépositions 'à' et 'de' sous l'angle de la présupposition

Depuis sa naissance, l'internet démontre qu'il est, entre autres, un formidable collecteur de faits linguistiques. Malheureusement, aussi une épouvantable caisse de résonance qui appauvrit l'expression, et donc la pensée humaine.

Car c'est la fréquence d'un fait linguistique qui produit son intégration à une langue. Et les paresseux qui évoquent la vie de la langue qu'il faudrait accepter par principe (i.e. les langues sont vivantes !) oublient que le coronavirus,  le cancer, c'est de la vie aussi hélas. Si les langues vivent, ce n'est que par l'emploi qu'en font les humains évidemment.

Or, comme la plupart des contributeurs ne maîtrisent pas vraiment leur langue, et sont soumis sans cesse au matraquage niveleur des médias, les énoncés erronés sont souvent les plus employés, comme sur les ondes notamment. Des millions d'auditeurs entendent ainsi chaque jour les mêmes sottises, prononcées par de doctes animateurs-chroniqueurs-politiciens...  

Et c'est ainsi que se forme la mémoire collective qui s'auto-renforce dans les conversations.


Il est par exemple difficile de dire "à vélo" ; car les orateurs des médias emploient souvent "en vélo" (en 2021, Pascal Praud de Cnews est un parfait exemple de suffisance auto-congratulante) ; donc dans mon entourage, tout le monde dit "en vélo", même si je fais observer, que personne ne dit "en cheval"... Or  il est toujours très mal vu, car perçu comme humiliant, de signaler une erreur de langage.


Concernant 'réussir à', j'ai publié une petite anthologie ici, et je crois avoir réussi à montrer que réussir de + infinitif, dont aucune occurrence n'existe encore à ma connaissance, n'existe pas ; je vous propose d'ailleurs mon explication.

Voir d'abord ce fil sur Wordreference.

- Ludovic Tournès, dans Américanisation livre les clés pour comprendre le destin singulier d’un pays qui a tenté – et partiellement réussi – de prendre possession du monde.    https://www.fayard.fr/histoire/americanisation-9782213705163      Glose : il a tenté de prendre possession et il a réussi à prendre possession...

-  Non sans mal, j’ai réussi à le convaincre.  Vous allez réussir à nous brouiller avec la terre entière.  https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9R2337

-  Obtenir un bon résultat. Réussir dans une entreprise. Réussir du premier coup. —  (transitif indirect) Réussir à. Réussir à un examen (+ INFINITIF). ➙ arriverparvenir. Elle a réussi à me convaincre.  Il a réussi à la vexer  https://dictionnaire.lerobert.com/definition/reussir

-  Oui, la vieille a dit ce qu'il fallait. La merveille est qu'elle ait réussi à lui arracher son secret (Bernanos,Mouchette, 1937, p. 1338). https://www.cnrtl.fr/definition/r%C3%A9ussir

-  [J'étaisécœuré d'avoir tout fait au monde pour être un bon garçon et d'avoir réussi à n'être qu'une poire (Courteline,Article 330, 1900, p. 261). https://www.cnrtl.fr/definition/r%C3%A9ussir

-  De nombreux exemples authentiques sur Linguee ici.

-  Si l'on tient à sa santé, lire un dictionnaire de médecine : on s'estimera heureux si l'on peut réussir à ne mourir que d'une seule maladie à la fois. Léon Brunschvicg

- Ne pas réussir à se sortir d'une situation dans laquelle on s'est mise ; ne pas réussir à se dépêtrer d'une situation dans laquelle on s'est fourré  https://www.expressio.fr/expressions/etre-pris-dans-l-engrenage

-  "Il a finalement réussi à peindre les fenêtres "   http://traduction.sensagent.com/r%C3%A9ussir%20/fr-fr/

Quelques graveurs, surtout M. Marcellin-Legrand, ont cherché et ont réussi en partie à modifier l’œil des sept chiffres grands devenus pour ainsi dire les plus petits (depuis le 3 jusqu'au 9), afin de pallier leur disparate intolérable ; […].. — (A. Frey, Nouveau manuel complet de Typographie, nouvelle édition revue, corrigée & augmentée par M.E. Bouchez, Manuels-Roret, 1857, part.1, p.98)  https://fr.wiktionary.org/wiki/r%C3%A9ussir

-  En réfléchissant différemment sur l’installation des équipements, en refusant d’utiliser les équipements disponibles sur étagère, en traquant les poids inutiles, nous avons réussi à gagner 300 kilos sur le bateau proposé par les architectes. — (Michel DesjoyeauxCoureur des océans, Éditions Odile Jacob, 2009, chap. https://fr.wiktionary.org/wiki/r%C3%A9ussir

-  Mon frère ne réussit jamais à être à l'heure. L'association a réussi à collecter plus 10 000 € pour les enfants d'Afrique. (Wordreference)

Pourquoi "à" et pas "de"

Le premier exemple ci-dessus donne la clé du mystère ; clés que les linguistes ont trouvée il y a bien longtemps. Henri Adamczewski et Gustave Guillaume notamment, ont posé la notion de présupposition, qui préside à de nombreuses opérations de notre pensée.

"il a tenté de prendre possession et il a réussi à prendre possession..."

Il a tenté de : on imagine, on envisage la réussite  : autrement dit on présuppose sa réussite.

Il a réussi à :  la réussite s'est produite (la prédication est actualisée) ; on ne peut pas présupposer ce qui existe déjà
- "Mon frère ne réussit jamais à être à l'heure."  Cet énoncé constate l'échec de mon frère. Sa réussite n'est même pas envisagée. C'est hors de question. Sans espoir. Autrement dit, on n'imagine pas, donc on ne présuppose pas que mon frère puisse être ponctuel.  C'est ce qu'exprime la préposition "à."  On ne peut pas présupposer ce qui n'a aucune chance d'exister (dans l'esprit de celui qui parle évidemment) : 

En résumé, avec 'réussir' la présupposition est impossible, donc toujours 'à'

Récapitulons

de  : présupposition

à :   pas de présupposition


Date de création : 11/05/2021 10:14
Catégorie : Langue -
Page lue 233 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !